theatrecambresis

theatrecambresis

Pigiami: L'imagination au pouvoir

Voilà déjà 35 ans que Pigiami se promène à travers le monde. Cette pièce jeune public, présentement à la Maison Théâtre, a été jouée plus de deux mille fois et quand on la voit, ou qu’on la revoit, on comprend immédiatement la portée universelle de cette histoire toute simple et pourtant ensorcelante.

 

C’est une re-création du monde qui devient une récréation. Deux petits garçons (joués par des adultes bien évidemment : Pasquale Buanarota et Alessandro Pisci) vont, à partir d’objets du quotidien, créer dans une chambre à coucher tout un univers plausible. Des chaussures deviennent train et locomotive, une chemise un champ de neige, une chaise un tunnel, un pantalon une montagne. Leur inventivité est sans limite et fait apprécier la mise en scène ludique et pleine de créativité de Nino D’Introna et Giacomo Ravicchio. La beauté de la chose c’est qu’enfants et parents y trouvent leur compte, tellement tout cela est intelligemment mené.

Pigiami 1.jpg

 

Le décor et les accessoires sont astucieux et multifonctionnels, servant aux usages les plus surprenants, et démontrant sans l’ombre d’un doute que les objets ont une âme. Et c’est ce qui se dégage aussi de Pigiami : les possibilités de l’imagination qui se révèle sans limite et la liberté qui en découle. Car ces deux garçons qui jouent ensemble n’ont pas de supervision d’adultes. Bien sûr, ils foutent un relatif bordel dans cette chambre mais je retiens surtout ce principe selon lequel il est souhaitable que, parfois, les enfants s’ennuient. Car c’est de cette façon qu’ils prennent conscience de ce qui les entoure et de la façon dont ils peuvent changer ou adapter les choses. Ce qui peut servir plus tard.

 

Pigiami nous laisse du soleil dans la tête grâce à la vitalité qui en émane et au plaisir manifeste que prennent ces deux italiens fous à jouer cette savoureuse comédie. Le spectacle s’adresse aux enfants de 3 à 8 ans, mais tout le monde va y trouver son compte car c’est un véritable bonheur de constater qu’il y a encore des comiques au cœur pur qui n’hésitent pas à explorer des territoires délicieusement fantasques.

 

Marie-Claire Girard

 

Crédit photo : Giorgio Sottile

Pigiami : Une production Fondazione Teatro Ragazzi e Giovani Onlus, à la Maison Théâtre jusqu’au 6 janvier 2019.



03/12/2018
0 Poster un commentaire